Dans le café mythique Martinho da Arcada, deux tables sont toujours laissées vides car éternellement « réservées ». La première est pour le plus célèbre poète portugais Fernando Pessoa. L’autre pour le prix Nobel de littérature José Samarago. Les deux étaient de fidèles clients et y ont écrit certaines de leurs plus belles œuvres.